Portrait



Amandine Orban de Xivry est conteuse.

Ça lui est tombé dessus quand il a été temps pour elle de plonger dans le réel et c'est peut-être ce qui l'a sauvée.
Etre conteuse pour elle c'est marcher au hasard dans la broussaille ou sur le tarmac entre les gens, les chiens et les maisons.
Escalader les murs et marcher dessus, en équilibre entre réel et fiction. Regarder ces mêmes murs. Longtemps.
Jusqu'à ce qu'ils s'effondrent.

Amandine est conteuse, elle mêle l'écriture et l'oralité, le répertoire traditionnel et les récits de création, le travail en solitaire et les émulsions collectives. A travers les histoires, elle guette les collisions et à chaque big bang intime elle se réjouit de voir que le mur entre réalité et fiction est souvent plus poreux qu'elle ne le pense.

Son parcours commence avec la rencontre de l'artiste Myriam Mallié
et d'une version cannibalique du Petit Chaperon rouge.
En 2009, elle crée le spectacle « Grands-mères, si vous saviez... » avec le musicien Fabien Mouton
et le docu-fiction radiophonique « Des épingles et des aiguilles ».
Elle chemine dans le conte aux côtés du sage renard Michel Hindenoch.
Elle fait ensuite un plongeon dans le travail collectif : en 2011, elle crée « Rouge ! », un spectacle de conte et palette graphique avec Sophie Clerfayt, Marie-Rose Meysman et Jérôme Clerfayt et « Confidences sur un banc », un spectacle nocturne de contes en rue avec les conteurs du collectif « Le Lampadaire à deux bosses ». Elle participe au Labo de conteurs de la MDC de Chevilly-Larue (Paris) mené par Abbi Patrix en 2012-2013 et prend part à la programmation et à l'organisation de l'asbl Conteurs en balade pendant 4 ans.
En 2014, elle revient à une création plus personnelle avec « Bouteilles Aan Zee » et le musicien Martin Kersten.
En 2016, elle repart sur une création pour l'espace public avec « Quai des départs renouvellés » et le collectif du Lampadaire à 2 bosses. Elle découvre le travail de Nicolas Bonneau et son approche du conte-documentaire et du territoire. Découverte actuellement sous décantation. Parallèlement, Amandine intervient pour des tours de contes, donne des ateliers, participe à des projets éclairs. Elle est actuellement en partenariat avec la Maison de la Culture de Marche-en-Famenne.

photo
cv
BIO en quelques lignes